Qu'est-ce qu'on entend par "Situé.e.s"

C'est quoi une pratique "située"

 

 

Etre un.e psy* situé.e, c'est être un.e professionnel.le qui prend en compte les notions de privilèges et d'oppressions, en reconnaissant qu'elles traversent les représentations et les constructions identitaires.

Nous assumons un cadre politiquement non neutre en prenant en compte, au delà du sujet, les réalités oppressives du champ social (s'exerçant notamment sur les femmes, les personnes racisées, les personnes trans et queer, les personnes travailleuses du sexe...), en étant attentif.ves à ne pas les reproduire dans le cadre de nos pratiques et en étant également vigilant.e.s à ces représentations oppressives dans nos assises théoriques et pratiques.

 

Ce cadre non neutre que nous assumons permet aux patient.e.s de savoir qu'ielles peuvent évoquer leurs réalités sans craindre :

 

*une pathologisation par méconnaissance,

*une victimisation,

*un déni des réalités oppressives systémiques quotidiennes qui participent à la (dé)construction identitaire du sujet.

 

De cette façon, les patient.e.s savent que les représentations, préjugés, et méconnaissances dont ielles souffrent dans leur vie quotidienne du fait du champ social sont non seulement connus et admis, mais également pris en compte par les professionnel.le.s dans leurs pratiques.

Notre caractéristique, au delà de nos pratiques de psy*, n'est pas de nous penser expert.e.s dans tous ces champs. Concrètement cela signifie que nous cherchons toujours à garantir un accueil le plus sécurisé pour les personnes concernées par les discriminations systémiques.